Voici un bon gros billet, puisqu'il regroupe la plupart des mes dessins faits aux deux dernières séances de Dr Sketchy Anti-Art School auxquelles j'ai participé, les deux derniers jeudi.

La première séance avait pour thème "Princesses Russes", et se déroulait dans un lieu particulièrement adapté : le cabaret russe Raspoutine, dans lequel il y a peu de chance que je mette les pieds en temps normal vu le côté luxueux de l'endroit. Entre la déco du lieu, les différents numéros qui ont ponctué les poses, et l'orchestre de musique traditionnelle qui a accompagé la séance, l'ambiance était assez exceptionnelle. Question dessin, j'ai eu un peu de mal. La lumière chaude et légèrement tamisée de l'endroit atténuait les détails des visages, et comme pour la séance Gothic Lolita, j'ai un peu égaré mon crayon dans l'extravagance des tenues...

Princesses Russes

Princesses Russes

Princesses Russes

Princesses Russes

Princesses Russes

Le petit concours de cette fois-ci consistait à faire figurer Raspoutine sur un des dessins. Je m'y suis mis un peu tard pour que ça ressemble à quelque chose...

 

La seconde séance avait lieu elle aussi dans un endroit exceptionnel, le musée Henner, ancienne demeure du peintre, dans le 17e arrondissement. Nous étions peu nombreux, installés comme des rois, dans une grande pièce aux murs couverts de tableaux, et la lumière était magnifique, comme les modèles :). Bref, des conditions fabuleuses, et l'impression d'avoir une chance extraordinaire d'être dans cet endroit à ce moment. Encore un immense bravo et merci à toutes les personnes impliquées dans l'organisation de ces événements, on sent que c'est fait avec passion et le résultat est génial !

Musée Henner

Musée Henner

Musée Henner

Musée Henner

Musée Henner

Musée Henner

Et voici un petit aperçu en photo de ce à quoi ça pouvait ressembler en vrai :

2010-06-06_dr_sketchy_henner.jpg

Et en parlant de photo, je finis par un coup de gueule contre les pratiques de certains photographes qui assistent à ces séances. Ils sont parfois saôulants pour les dessinateurs, mais si j'étais un modèle, je crois que j'abandonnerais ma pose 3 secondes, juste le temps de foutre un coup bien senti au propriétaire du téléobjectif qu'on vient me balader constamment sous le nez.