Patterns in the Ivy

Keyword : ailleurs

Fil des billets - Fil des commentaires

Encore des couleurs !

Oui, la perruche de ce matin ne me suffisait pas. Mais pas de dessin cette fois-ci, juste un lien vu ce matin sur l’indispensable Boing-Boing, pour signaler Multicolr.

Ce site permet de faire des recherches dans une large sélection de photos Creative Commons de Flickr, à partir d’une palette de couleurs qu’on définit soi-même de quelques clics de souris. Essayez, vous verrez c’est super ! C’est peut-être gadget (enfin non, même pas tant que ça), mais je trouve ça absolument fascinant et je ne me lasse pas de regarder les jolies mosaïques d’images que ça crée. Le site était dans les choux ce matin mais j’ai bien fait de revenir voir de temps en temps s’il avait… repris des couleurs :)

C’est dingue ce qu’on peut faire avec une API bien foutue…

Miam Slurp Burp

Allez hop, voilà ma réponse à la chaîne mangeaille qui se balade de-ci de-là en ce moment (flemme de linker tout le monde, mais le poème de Clément vaut bien le détour), refilée par Mitt qui a compris que la précédente m'était sortie de la tête avec plus ou moins de bonne foi.

En tout cas c'est marrant, la bouffe doit être le sujet à la mode en ce moment, car y'a quelques jours j'ai déjà répondu à un food-quizz chez Candy Froggie (après plus de 3 ans, toujours pas compris si et comment on pouvait faire un lien direct sur un billet chez elle, alors si vous voulez, vous irez voir le post du 29 mai). Et sinon ça me fait tout bizarre de répondre à un questionnaire sur la nourriture, alors que ceux qui me connaissent savent bien que je suis un barbare sans raffinement pour ça... Disons que je ne fais absolument aucune différence entre bien manger et très bien manger, ce qui mine de rien implique beaucoup de choses. Enfin, je vais tenter de laisser mes instincts frustes au placard. C'est parti.

Un aliment ou un produit que je n'aime pas du tout

Y'en a une bonne liste, mais sans hésiter, les escargots en premier. Et par extension, tous les trucs qui vivent entortillés dans une coquille en pensant être bien tranquilles. Déjà, l'apparence me débecte viscéralement. Ensuite, c'est vraiment chiant à bouffer. Surtout pour certains coquillages où il faut utiliser des espèces de crochets pour aller harponner ces pauvres mollusques au fond de leur tanière. On dirait qu'on va chercher des espèces de crottes nez récalcitrantes dans un nez étranger. Bref, vous avez compris l'image... Beuârk. Mais le pire, c'est que c'est même pas bon ! Je suis persuadé que les gens qui aiment les escargots aiment surtout l'ail et le persil. Comme ceux qui aiment les huîtres aiment surtout le citron et l'échalotte. Ouais, je sais, les huîtres c'est pas entortillé, mais je suis pas fan non plus. En fait je crois que j'aime que les moules. Humpf.

Mes trois aliments favoris

Heureusement, la liste des aliments que j'aime est bien plus longue que celle de ceux que je n'aime pas. Mais ça facilite pas le choix. Je vois absolument pas comment on peut faire un classement là-dessus. M'enfin, on va dire tous les fromages, le steack tartare, et puis les aubergines (ce n'est pas une histoire de goût :P). Et aussi tout ce qui est à base de fruits rouges, les sushis, les pancakes, toutes les sauces indiennes aux couleurs bizarres et les plats qui vont bien, toutes sortes de poissons, les yaourts grecs au miel, le choux rouge, les Special K, les hamburgers bien gras, toutes les formes de salades, les macarons, quasiment tous les trucs chinois/vietnamiens/thaïlandais, j'arrête.

Ma recette favorite

Pfff, c'te question difficile encore, où il faudrait choisir "un" truc. J'ai l'impression de répondre à un de ces quizz débiles sur Facebook, qui va bientôt me dire que je suis un zombie unijambiste intersidéral adorant Kali et que j'ai un matching de 97% avec un pseudo-ami parce que je dis que j'aime faire des tourtes aux pommes avec des raisins secs et de la cannelle dedans... Mais en fait, étant donné que je ne cuisine que quand il s'agit de faire plaisir à des gens, et que la joie que j'en retire vient surtout de là, je cherche souvent le truc le plus approprié selon les personnes. Si bien que si je suis "N", que des gens sont "G" et qu'on note "favori" par *, on a l'équation suivante :

recette*(N) = (plat*(G) + touche_personnelle(N,G)) modulo foirage(N)

Ma boisson de prédilection

À la base, le cidre. Breton ou normand, rien à cirer tant qu'il est bon. Et oui, y'en a des bons. Après, si on compte en quantité ingurgitée en laissant de côté l'eau, c'est plutôt bière puis café, ce qui apparemment n'est pas très original. Mais bon, what else ? Et puis, c'est marrant, mais leurs consommations respectives s'auto-entretiennent mutuellement. Logique :). Sinon, même si j'en bois avec plaisir, je ne me hasarderai même pas à évoquer du vin, tellement je suis béotien sur le sujet.

Le plat que je rêve de réaliser et que je n’ai toujours pas fait

Bon, là je vais botter en touche façon Mathieu, mais en fournissant une vague excuse en relation avec la question recette favorite. En dehors de faire plaisir à quelqu'un d'autre que moi et de couper des légumes en rythme sur du death metal, cuisiner ne m'intéresse pas. Alors je ne rêve d'aucun plat. C'est triste. Ou pas.

Mon meilleur souvenir culinaire

Là c'est la question où on rend hommage aux plats des autres, alors avant de choisir un évènement en particulier, laissez-moi d'abord décerner une palme à Sarah et Vincent pour l'ensemble de leur oeuvre, tout confondu. Sinon, ce serait les makis d'Esther \o/ . Et mon premier gratin périgourdin doit pas être loin non plus.


Ouf, fini ! Qui n'en veut ?

Soleil levant

La Lanterne est toujours brisée, mais brille à nouveau de mille feux !

Pas assez de mots. Juste un plaisir sans borne ! Et une envie d'envoyer des baisers jusqu'au Japon !

Pink lady

Voilà le fan-art que j'ai réalisé en février pour le concours organisé par Maliki, à l'occasion de la publication de son 2e album. Les résultats viennent de tomber. Je suis pas trop mal placé sur le tout, mais je ne figure pas parmi les chanceux (bravo aux gagnants) qui verront leurs œuvres reproduites dans le 2e tome de sa BD. Bouh ;) Mais c'est pas grave, je me suis bien fait plaisir là-dessus, et je suis plutôt content du résultat.

Pour la technique, c'est dans la même veine que mes deux essais précédents style Art Nouveau. Ligne claire, commencée au crayon puis repassée à l'encre de chine marron, avec épaisseur accentuée pour le détour des personnages, puis coloriage par surfaces unies. Sauf que là, pas voulu gâcher le tout par un aquarellage loupé, donc coloriage direct dans Gimp.

Après, pour le style en lui-même, c'est mâtiné à la sauce manga-like de Maliki. D'ailleurs, je regrette assez de ne pas avoir plus laissé parlé mon style personnel là-dedans, ça ressemble beaucoup trop à l'original (surtout Lady Bird et Fëanor, en bas). C'est peut-être là-dessus que ça a pêché du point de vue du jury. Ou sur le coup de la carte à jouer: dont le concept, pour une raison obscure, a été juste à moitié réalisé. Tant pis ;) Et puis, finalement, c'est pas plus mal, déjà qu'Ivy était jalouse...

Rhaaa !!!... mais pourquoi je me sens obligé de mettre un phylactère quand c'est suffisamment explicite comme ça ?

Aphorismes

Oui je sais, la police est hideuse. Encore plus laide que ce que j'ai voulu imiter (via BienBienBien), dont j'aime le fond plus que la forme.

Moins sentencieux mais tout aussi dans le sujet, Goon disait il y a bien longtemps "La tendresse c'est faire attention, dans le sens du verbe anglais 'to care'". C'est pourtant simple. Et je savais. La recevoir aussi. Désillusion de ne plus m'en sentir capable. Honte de ne pas savoir assumer mes incertitudes et mes non-choix, ni même d'être le méchant de l'histoire. Remords des innocences cassées. Revieillir.

Couvercle

15 décembre. La probabilité d'un poisson d'avril ce jour-là doit pas être énorme, alors il va bien falloir se faire une raison. La Boîte à Images s'arrête, le jour de ses 3 ans.

La Boîte à Images c'est, depuis son ouverture, l'un des blogs que je consulte avec le plus de plaisir et de patience. À lui seul, il pourrait contredire l'opinion trop répandue qu'Internet rend idiot, tant on a l'impression de s'enrichir à chaque fois qu'on le lit. L'ambition du site était grande : parler de toutes les images, quelles qu'elles soient. Son auteur, Alain Korkos alias KA, a relevé le défi avec simplicité, muni de quelques outils : sa pédagogie, son humour, son ton léger et bien sûr, sa connaissance de l'Histoire de l'Art, gigantesque, mais avec laquelle il n'a jamais écrasé ses visiteurs. Au contraire, j'avais l'impression de sortir grandi de la lecture de chaque nouveau billet, qu'il s'agisse du décorticage d'un tableau flamand, de l'explication d'une technique picturale obscure, d'une remise en contexte d'une photographie célèbre ou encore de l'exposé des influences plus ou moins bien maîtrisées d'une affiche de pub.

Moi qui ne suis même pas capable de pondre un billet mal dégrossi par semaine, j'ai toujours admiré le travail énorme que représente la Boîte à Images. Explorer tous ces sujets, mais aussi rechercher les sources, proposer des concours, animer des dialogues souvent passionnés dans les commentaires, sans jamais laisser le blog à l'abandon et tout en jonglant avec une vie professionnelle apparemment bien remplie... Respect ! Aujourd'hui, KA s'accorde un repos bien mérité, et la boîboîte va cesser de se remplir. On pourra se raccrocher au petit espoir laissé dans le mot de la fin, mais dans tous les cas, il n'y pas lieu d'être trop triste. La richesse que ce site représente demeure et il ne sera jamais trop tard pour le (re-)découvrir.

Un immense merci à vous, monsieur KA, pour ces 3 ans passionnants !

Décollage

IgnitionPierre aka Kerlu, un ami qui griffonne aussi, semble avoir trouvé la parade à mes requêtes récurrentes et pressantes qu'il mette à jour son vieux blog1 avec de nouveaux dessins. Technique infaillible s'il en est, puisqu'il a ouvert un photoblog, une de ces espèces de blog plus ou moins dégénérées et capricieuses qui ne sont prévues *que* pour les photos.

Ce serait carrément honteux s'il faisait des photos moisies. Mais non, en fait il est plutôt doué :) Et apparemment ce n'est qu'un début. Il a cédé aux jolies sirènes de la photo numérique et elles ont l'air de le tenir bien fermement. Ça me va... tant qu'il oublie pas comment on tient un crayon ;)

À voir donc ses beaux clichés et ses progrès sur rataki, ou plutôt γατακι, ce qui en grec (sûrement rapport à une autre "sirène" :)) veut dire... un truc qui n'a aucun rapport mais c'est pas grave.

 

Bon voyage en sa compagnie ! Et bon courage à toi Pierre pour tenir le rythme de l'ami Goon.

1Par décence pour les infirmes, je ne le linkerai pas :P.

page 1 de 2