Patterns in the Ivy

"A magic that a name would stain"

C'est une phrase d'une chanson de Dark Tranquillity. Toute bête peut-être, sortie de son contexte nébuleux... mais elle m'a toujours évoqué des choses extrêmement fortes. C'est une belle façon de décrire sans vraiment le faire une expérience trop pure ou trop complexe pour y attacher la lourdeur des mots.

Vous savez... un moment, une rencontre, une époque de la vie... Un ensemble de sentiments qui, pour une raison souvent inconnue, se sont imposés à nous, et nous ont fait toucher quelque chose de "magique", de supérieur, d'exaltant, qui nous marquera à jamais. On crève d'envie de partager ça avec ses amis, de leur expliquer cette magie. Mais ce n'est pas possible... C'est une expérience trop personnelle, on ne peut s'en remettre qu'à leur empathie et leur confiance. Car les mots n'existent simplement pas.

C'est une de ces expériences qui m'a fait commencer ça :


Cliquez sur l'image

La fureur du dragon

Dragon asiatiqueÇa faisait une éternité que je n'avais pas dessiné de dragon. Et je suis quasiment sûr que c'est la première fois que je tente un dragon asiatique. Comme d'habitude quand on essaye d'imiter un style particulier, avec les bonnes références sous les yeux c'est assez facile. Du moins d'arriver à quelque chose d'approchant, d'immédiatement reconnaissable. Mais ça ne veut pas forcément dire qu'on a réussi à s'approprier quelque chose de plus, qu'on a compris tout le cheminement artistique et philosophique qui a abouti à cette façon de représenter les choses. Si ça se trouve, sur mon dragon j'ai fait des grosses gaffes qui sauteraient aux yeux d'un initié...

Dans tous les cas, c'est assez sympa à faire. Ça change un peu du dragon européen. J'ai beau aimer dessiner de grandes ailes de chauve-souris glorieusement déployées, ça a tendance parfois à devenir un peu encombrant. Là, c'est comme un gros serpent avec des pattes, qu'on tord un peu comme on veut ;) . D'ailleurs, d'habitude les dragons asiatiques sont plus sinueux que ça. Mais je voulais cette forme de double spirale pour l'intégrer au reste.

Oui, car c'est un fragment de quelque chose de bien plus grand. Vous vous rappelez peut-être du premier teasing que j'avais fait à propos du même projet. Ce petit dragon en est une autre partie, quasi-infime aussi bien au niveau de la signification que de la taille (ceci fait moins de 5cm de large). Mais il représente aussi une espèce de jalon important dans ce projet... La fin reste encore très loin. Ça fait bien plus d'un an que j'ai commencé à réfléchir dessus, plus de 8 mois que j'ai trempé pour la première fois ma plume dans l'encre... Mais ça prendra le temps qu'il faudra.

 

Tiens, une petite devinette pour finir : s'agit-il d'un dragon chinois, japonais ou coréen ? Bien entendu, toute réponse devra être accompagnée d'une explication. Et non, je sais pas encore ce qu'il y a à gagner :P