Patterns in the Ivy

Le Retour des Tomates Tueuses et du Concombre Masqué

Maintenant qu'il a gagné, on peut le dire et même le clamer haut et fort. Obama est grand ! Grâce à lui, la diversité revient même dans nos assiettes ! Vous serez donc ravis d'apprendre que bientôt, le bannissement des fruits et légumes biscornus sera levé. En effet, l'Union Européenne à décidé de les autoriser à nouveau à la vente à partir de juillet prochain.

Ce que ça implique et qui m'a sidéré dans l'histoire, c'est quand même qu'il y a une loi encore en vigueur, qui oblige à balancer des trucs qu'on sait pertinemment propres à la consommation, juste parce qu'ils ont une sale tronche ! Moi qui avais toujours pensé que c'était un coup des grandes enseignes de distribution (remarque, on va voir la tronche des étalages dans quelques mois, je suis pas sûr que ça change grand chose). Non non, c'était juste interdit de les vendre à l'étalage, au niveau européen ! Je rêve... On nous prend vraiment pour des buses... Remarque, l'article pose une bonne question : le consommateur suivra-t-il ?... C'est vrai ça, le client moyen habitué aux concombres droits comme des "I" et aux abricots callipyges, comment va-t-il accueillir cette déferlante digne de Freaks dans les étals de son Leclerc ?

Alors messieurs dames, s'il-vous-plaît soyez pas vaches, faites un effort et dites bonjour dans vos bons petits plats aux carottes à trois pattes et aux aubergines détraquées. En plus, c'est la classe, ça va rendre aux séances d'épluchage/découpage leur côté épique d'antan ! Et puis moi, tant qu'il reste des cerises en couple, je suis content...

Miam Slurp Burp

Allez hop, voilà ma réponse à la chaîne mangeaille qui se balade de-ci de-là en ce moment (flemme de linker tout le monde, mais le poème de Clément vaut bien le détour), refilée par Mitt qui a compris que la précédente m'était sortie de la tête avec plus ou moins de bonne foi.

En tout cas c'est marrant, la bouffe doit être le sujet à la mode en ce moment, car y'a quelques jours j'ai déjà répondu à un food-quizz chez Candy Froggie (après plus de 3 ans, toujours pas compris si et comment on pouvait faire un lien direct sur un billet chez elle, alors si vous voulez, vous irez voir le post du 29 mai). Et sinon ça me fait tout bizarre de répondre à un questionnaire sur la nourriture, alors que ceux qui me connaissent savent bien que je suis un barbare sans raffinement pour ça... Disons que je ne fais absolument aucune différence entre bien manger et très bien manger, ce qui mine de rien implique beaucoup de choses. Enfin, je vais tenter de laisser mes instincts frustes au placard. C'est parti.

Un aliment ou un produit que je n'aime pas du tout

Y'en a une bonne liste, mais sans hésiter, les escargots en premier. Et par extension, tous les trucs qui vivent entortillés dans une coquille en pensant être bien tranquilles. Déjà, l'apparence me débecte viscéralement. Ensuite, c'est vraiment chiant à bouffer. Surtout pour certains coquillages où il faut utiliser des espèces de crochets pour aller harponner ces pauvres mollusques au fond de leur tanière. On dirait qu'on va chercher des espèces de crottes nez récalcitrantes dans un nez étranger. Bref, vous avez compris l'image... Beuârk. Mais le pire, c'est que c'est même pas bon ! Je suis persuadé que les gens qui aiment les escargots aiment surtout l'ail et le persil. Comme ceux qui aiment les huîtres aiment surtout le citron et l'échalotte. Ouais, je sais, les huîtres c'est pas entortillé, mais je suis pas fan non plus. En fait je crois que j'aime que les moules. Humpf.

Mes trois aliments favoris

Heureusement, la liste des aliments que j'aime est bien plus longue que celle de ceux que je n'aime pas. Mais ça facilite pas le choix. Je vois absolument pas comment on peut faire un classement là-dessus. M'enfin, on va dire tous les fromages, le steack tartare, et puis les aubergines (ce n'est pas une histoire de goût :P). Et aussi tout ce qui est à base de fruits rouges, les sushis, les pancakes, toutes les sauces indiennes aux couleurs bizarres et les plats qui vont bien, toutes sortes de poissons, les yaourts grecs au miel, le choux rouge, les Special K, les hamburgers bien gras, toutes les formes de salades, les macarons, quasiment tous les trucs chinois/vietnamiens/thaïlandais, j'arrête.

Ma recette favorite

Pfff, c'te question difficile encore, où il faudrait choisir "un" truc. J'ai l'impression de répondre à un de ces quizz débiles sur Facebook, qui va bientôt me dire que je suis un zombie unijambiste intersidéral adorant Kali et que j'ai un matching de 97% avec un pseudo-ami parce que je dis que j'aime faire des tourtes aux pommes avec des raisins secs et de la cannelle dedans... Mais en fait, étant donné que je ne cuisine que quand il s'agit de faire plaisir à des gens, et que la joie que j'en retire vient surtout de là, je cherche souvent le truc le plus approprié selon les personnes. Si bien que si je suis "N", que des gens sont "G" et qu'on note "favori" par *, on a l'équation suivante :

recette*(N) = (plat*(G) + touche_personnelle(N,G)) modulo foirage(N)

Ma boisson de prédilection

À la base, le cidre. Breton ou normand, rien à cirer tant qu'il est bon. Et oui, y'en a des bons. Après, si on compte en quantité ingurgitée en laissant de côté l'eau, c'est plutôt bière puis café, ce qui apparemment n'est pas très original. Mais bon, what else ? Et puis, c'est marrant, mais leurs consommations respectives s'auto-entretiennent mutuellement. Logique :). Sinon, même si j'en bois avec plaisir, je ne me hasarderai même pas à évoquer du vin, tellement je suis béotien sur le sujet.

Le plat que je rêve de réaliser et que je n’ai toujours pas fait

Bon, là je vais botter en touche façon Mathieu, mais en fournissant une vague excuse en relation avec la question recette favorite. En dehors de faire plaisir à quelqu'un d'autre que moi et de couper des légumes en rythme sur du death metal, cuisiner ne m'intéresse pas. Alors je ne rêve d'aucun plat. C'est triste. Ou pas.

Mon meilleur souvenir culinaire

Là c'est la question où on rend hommage aux plats des autres, alors avant de choisir un évènement en particulier, laissez-moi d'abord décerner une palme à Sarah et Vincent pour l'ensemble de leur oeuvre, tout confondu. Sinon, ce serait les makis d'Esther \o/ . Et mon premier gratin périgourdin doit pas être loin non plus.


Ouf, fini ! Qui n'en veut ?