Patterns in the Ivy

Keyword : vacances

Fil des billets - Fil des commentaires

Le tigre géant d'Écosse

Scotland tiger
Photo prise du Morrone, le 07 août 2013.

J'ai pris cette photo cet été en Écosse, dans le Parc national des Cairngorms. Une randonnée humide, comme toutes les autres pendant ce séjour, et magnifique, comme toutes les autres pendant ce séjour. Je suis resté longtemps à cet endroit en particulier, intrigué par cette montagne qui me faisait face, avec ses étranges motifs. On aurait dit le dos d'un tigre gigantesque allongé dans la vallée.

En fait, ça m'intrigue encore. Je ne sais toujours pas ce qui a pu former ces bandes obliques. Après m'être approché, j'ai constaté que les deux nuances de verts correspondaient à la présence (bandes sombres) ou à l'absence (bandes claires) de bruyère.

2013-09-02_scotland_tiger_detail.jpg
De plus près, ça donne ça.

Mais ceci n'explique pas cette disposition. Il semble tout de même qu'il y ait quelque chose d'humain dans cette quasi-régularité, donc une hypothèse naturelle (géologie, anciens incendies, comportement des moutons qui paissent en liberté dans ces montagnes, etc.) me paraît peu probable. Mais je me trompe peut-être… L'explication la plus plausible pour l'instant est celle de l'exploitation du sol pour l'extraction de tourbe. Sachant que celle-ci met des siècles à se régénérer, ça peut même être très vieux. Cependant, pourquoi seulement en bandes dans toutes les directions ? Bref, je ne suis sûr de rien.

[Mise-à-jour] : Vu du ciel, c'est assez impressionnant !

Si vous avez un avis ou connaissez la réponse, n'hésitez pas !

Et si vous aimez la bruyère humide, les montagnes et les phoques, vous pouvez aller voir mes autres photos de l'Écosse.

Croatie

Pour remettre un peu de contenu ici, je commence par quelques dessins que j'ai faits le mois dernier, lors d'un voyage de 10 jours en Croatie. Comme d'habitude, plein de motivation, j'avais embarqué 2 ou 3 blocs à dessin différents, et une trousse avec un échantillon respectable de mes différents crayons et stylos. Pour au final, comme d'habitude, ne passer que très peu de temps à dessiner.

2012-10-27_croatia_plitvice_1.jpg
2012-10-27_croatia_plitvice_2.jpg
Deux vagues essais pour rendre à l'aquarelle l'ambiance féerique du parc de Plitvice, qui figure maintenant officiellement dans les endroits les plus beaux que j'ai vus de ma vie.
2012-10-27_croatia_split_cathedral.jpg
La cathédrale de Split.
2012-10-27_croatia_airport_guy.jpg
Un type qui somnolait à l'aéroport.

C'est tout pour les dessins :/ En fait, j'ai surtout pris des photos…

  • plitvice_1.jpg
  • plitvice_2.jpg
  • plitvice_3.jpg
  • plitvice_4.jpg
  • zadar_1.jpg
  • dubrovnik_1.jpg
  • dubrovnik_2.jpg
  • split_1.jpg
banane_a_split.jpg
Et pour finir, la fameuse banane à Split (jeu de mots subtil © Joachim).

Vous pouvez en voir plus dans un album complet que je n'ai pas trop trié.

London walls

En attendant que j'arrive enfin à produire quelque chose par moi-même (en ce moment c'est dur...), voici des petites photos de murs de Londres, où j'ai passé quelques jours d'errance il y a deux semaines.

2011-04-03_london_d.jpg, mars 2011

2011-04-03_london_a.jpg, mars 2011

2011-04-03_london_c.jpg, mars 2011

2011-04-03_london_b.jpg, mars 2011

↑ Ces deux précédents se font face, dans la même rue.

2011-04-03_london_f.jpg, mars 2011

2011-04-03_london_e.jpg, mars 2011

Et plus de photos "classiques" de Londres dans un album complet.

Croquis du Danemark

Quelques croquis direct au stylo tout fin, faits pendant mes 4 jours passés à Copenhague et dans les environs cet été.

2010-09-20_copenhagen_saint_alban.jpg

Église Saint-Alban, Copenhague.

2010-09-20_louisiana.jpg

Terrasse du très beau musée d'art moderne de Louisiana, à Humlebæk, avec les côtes suédoises à quelques kilomètres en face.

2010-09-20_copenhagen_rosenborg_detail.jpg

Détail du château de Rosenborg, Copenhague.

2010-09-10_roskilde_boat.jpg

Un voilier, dans le port de Roskilde.

Retour

En fait, ça fait presque une semaine que je suis rentré, et j'ai pas été foutu de mettre quelque chose de nouveau ici. Je suis désolé, j'ai pas non plus répondu à un certain nombre de personnes à qui je dois des "coucou", des "merci", des "ça fait un bail", des "on se voit quand ?", parfois depuis longtemps.

Rassurez-vous, les vacances étaient vraiment géniales, de la découverte de Copenhague au départ de Stockholm. Garanties sans pétage de câble dépressif comme il y a deux ans. Et trop courtes, du coup. C'est peut-être pour ça que, même après, je ne me sens pas parfaitement reposé et la tête pas complètement lavée. Faut dire aussi, le retour en France dans l'ambiance pourrie qui y règne actuellement est un peu rude >_<. Et globalement j'ai un peu de mal à trouver une source d'énergie suffisante, un motivateur universel pour me remuer, m'enthousiasmer pour quoi que ce soit et faire des trucs intéressants. Les vacances étaient simplement une petite parenthèse dans tout ça.

Mais bon, le moteur va pas redémarrer tout seul, alors on va l'aider un peu. Doucement pour l'instant. Par exemple en mettant des trucs ici. Alors voici déjà des photos. Comme aucune de celles-ci n'est vraiment représentative de la ville concernée, si ça vous intéresse faudra cliquer dessus, et ça vous emmènera par la magie de l'interweb sur l'album Picasa idoine où elles seront un peu en vrac. Pour les explications, ça viendra quand je ferai des billets individuels sur chaque ville. Si.

 

2010-08-09_album_copenhagen.jpg

Copenhague. Alors là, normalement, il aurait dû y avoir la Petite Sirène. On m'avait prévenu qu'il n'y avait rien à voir, mais je pensais pas que c'était au sens propre ;) Elle est actuellement dans le pavillon du Danemark à l'expo universelle de Shanghai, et à la place il y a une "installation d'un artiste Chinois", description pompeuse pour un simple écran qui la montre en temps réel dans son immobilité (comme sur le site dont l'URL est inscrite au dos). Pas-sion-nant.

 

2010-08-09_album_lund.jpg

Lund. Une photo de l'auberge "de jeunesse" dans laquelle j'ai dormi pendant mes deux nuits là-bas. Elle est construite dans des anciens wagons, immobilisés sur une voie de chemin de fer désaffectée. La partie dortoir est constituée d'anciens wagons-lits restés quasiment intouchés. Concept sympa, même si j'étais plutôt content de redormir sur autre chose qu'une planche de 50cm de large la nuit d'après :)

 

2010-08-09_album_goteborg.jpg

Göteborg. Je pensais que la ville était un temple du metal. En fait, c'est une grande ville très étendue, avec plein de gros rochers qui affleurent entre les immeubles, de collines à escalader et de beaux parcs. Alors j'y ai surtout pris en photos des plantes et des bestioles :).

 

2010-08-09_album_stockholm.jpg

Stockholm. Un ciel et une lumière complètement surréalistes l'avant-dernier soir, à l'un des endroits les plus laids de la ville, en plein dans le centre moderne, qui semble avoir été construit un peu n'importe comment. En dehors de ça, c'est une ville superbe, vivante et complètement géniale d'un point de vue géographique (je me comprends). Je suis perplexe sur ce à quoi la vie peut bien y ressembler en hiver, mais j'ai adoré l'ambiance en été. Quelques jours de plus n'auraient vraiment pas été de trop. Dans l'album, vous trouverez surtout des photos d'îles, de mer, et de bateaux, dont surtout un gros un peu spécial.

 

Bon, et comme vous avez été sages, voilà aussi un des dessins que j'ai faits là-bas. Une partie d'un arbre magnifique situé dans la cour d'une école de Lund. Un parfait exercice de zen :)

2010-08-09_lund_tree.jpg

Going north!

Il y a 2 ans de ça, en rentrant de vacances solitaires, j'avais dit que je me poserais la question deux fois avant de repartir en voyage tout seul. Bah finalement, here I go again.

Ces derniers temps je me sens un peu comme un sale gosse qui piétinerait en criant "J'en ai marre !", et qui ne saurait pas vraiment quoi répondre si on lui demandait "Marre de quoi ?"... Je sais pas, je flotte dans une espèce de frustration latente qui me mets les nerfs à fleur de peau et me donne envie d'envoyer valser tout et tout le monde, souvent juste pour le plaisir de faire un peu de vagues. Et si on renverse le point de vue, j'ai l'impression que je dois être assez pénible en ce moment. Rajouter là-dessus beaucoup de trucs des derniers mois que je n'ai pas encore pu digérer au calme, et du coup la perspective de découvrir des nouvelles choses tout seul et de flâner au hasard sans devoir rien à personne apparaît comme un antidote attirant.

Et puis hein, ce n'est pas le bout du monde non plus : juste quelques jours au pays des Lego, dans la ville de la petite Sirène et des conférences climatiques foirées, suivis d'une grosse semaine dans diverses villes de "l'autre pays du metal", contrée d'Ikea et des Krisprolls. Je suis pas exigeant, j'y cherche avant tout la fraîcheur, la proximité de la mer, et des endroits sympas où je me sente bien. Ça laisse de la place pour plein de bonnes choses inattendues ^ ^.  

En ce qui concerne le blog, sauf billet exceptionnel il va donc être à l'abandon pendant deux semaines. Mais bon, ça changera pas grand chose au rythme habituel :P. J'avais l'intention de poster quelques dessins en même temps que ce billet (par exemple les résultats de l'excellente dernière séance de Dr Sketchy, ou des piles de random girls qui ne cessent de s'entasser), mais j'avoue j'ai eu un peu la flemme à l'idée de tous les scans, et comme je m'y suis pris au dernier moment pour plein de détails du voyage c'était pas la priorité. Tant pis, ça fera plein de choses à publier en revenant. En plus de tout ce que – j'espère – j'aurai pondu là-bas !

Voilà, je vous dis à dans 15 jours, et je m'en vais finir mon sac :)

[Et maintenant, faut juste que mon avion arrive à décoller demain matin...]

I can haz photoblog !

Mouais, en fait non. N'empêche qu'en dehors de ma collection de lierre qui n'intéresse que moi (ce qui est bien compréhensible), il m'arrive de prendre d'autres photos que j'aime bien. En voilà quelques-unes des derniers mois :

2009-09-11_boston_IGHBO.jpg

IGHBO. Partie de "The greatest neighborough this side of heaven", gravé sur un long mur en béton près du port de Boston. J'aimais beaucoup ces énormes lettres et leurs angles bien marqués.

2009-09-11_montmartre_raven.jpg

Un cimetière, une croix, un corbeau.

2009-09-11_cap_frehel_albane.jpg

Ma soeur qui lutte contre le vent au Cap Fréhel.

2009-09-11_coney_island_paris.jpg

Peut-être bien, mais en mai, sous la pluie, c'est glauque à mourir...

2009-09-11_coney_island_guard.jpg

... d'ailleurs je suis sûr que lui était de mon avis.

2009-09-11_central_park_girl.jpg

Central Park. Si vous avez déjà vu la même chez Kerlu, c'est normal, il me l'a volée :P

2009-09-11_saint_malo_red_hat_girls.jpg

Presque jumelles, sur la plage de Saint-Malo, en décembre.

2009-09-11_montmartre_cat.jpg

Un chat joueur, au cimétière de Montmartre.

2009-09-11_central_park_lake.jpg

Central Park, toujours aussi beau...

Je posterai sûrement d'autres séries comme ça de temps en temps. Ça remplit bien, et puis elles seront mieux ici qu'à prendre la poussière numérique dans mon disque dur.

Ivy ♥ NY

Bon je sais, ce blog ressemble une fois de plus à un truc tout mort depuis plus d'un mois, cépabien. Je vais essayer de reprendre ça en mains. En commençant par honorer ma déclaration du billet précédent :

Voilà. Ca casse pas des briques mais bon... Pour la suite, des photos de Boston et New-York, voire un long blabla de touriste dans la veine de mes vacances précédentes, je compte bien le faire, mais on verra plus tard. J'ai aussi plein de dessins en retard que je pourrais mettre.

À très bientôt !

Princesse Slave

Je pars demain à New-York pour une grosse semaine de vacances, voir l'ami Kerlu. Vu qu'il y a peu de chances que je remplisse mon blog de là-bas, je vous mets un petit dessin à l'arrache et qui n'a rien à voir (à la rigueur...), histoire de faire vivre cet écosystème déjà bien fragilisé.

Gribouillée hier au boulot pendant deux réunions. Des réunions parfois très propices à ce genre de dessin pas trop prise de tête. Croyez-le ou non, ça n'empêche absolument pas d'écouter et de suivre... mais je comprends que ça puisse être énervant pour les autres personnes. C'est juste plus fort que moi, à quelques exceptions près, faut toujours que je tripote ou que je bricole un truc avec mes doigts (Freud aurait sûrement beaucoup à dire >_<), alors autant que ce soit quelque chose d'utile ou de créatif. De temps en temps, ça m'arrive aussi de faire des portraits de mes collègues. Mais là non, c'est pas une collègue...

Bon, et sinon, je constate qu'une fois de plus à la veille de vacances, je suis content "d'aller ailleurs", mais je n'aime pas "partir"... J'ai horreur de ce côté irrémédiable de "ne pas être là", de prendre un billet longtemps à l'avance sans savoir ce qui se passera à ce moment-là. J'ai toujours l'impression de louper des trucs importants, ou que c'est le pire moment pour partir... et bien évidemment les faits complotent pour confirmer cette impression...

Mais allez, ça ira mieux là-bas ! Prochain dessin ici : Ivy à Central Park ;)

Vienne

B.O.

Pour Vienne bien sûr, il y a l'embarras du choix niveau musique d'ambiance... Alors plutôt que de me creuser la tête, voilà du beau et consensuel, qui correspond bien à l'atmosphère douce qu'il y avait là-bas en ce tout début septembre.


Johannes Brahms - Symphonie No.3, III.Poco Allegretto

Et oui je sais, Brahms était Allemand, mais ce morceau a été créé à Vienne, et puis bon un peu tous les musiciens de cette époque avait le plug-in Viennois auto-installé.

Allez, ce billet a trop longtemps traîné dans mes brouillons, je lui fais un sort. Et puis ça me fera du bien de me rappeler la chaleur et la quiétude d'esprit des 3 jours que j'ai passés là-bas.

Bon, de toute façon je vais faire un peu le flemmard, en me contentant d'un peu plus de photos et d'un peu moins de texte que mes billets précédents sur Prague, Bratislava et Budapest. Mais ce n'est pas qu'à cause de la paresse. J'ai juste l'impression que malgré tous mes efforts, je n'arriverais pas à retranscrire l'ambiance de la ville comme je l'ai ressentie. Vienne était ma dernière étape, et la ville que j'ai préférée. 2 heures après mon arrivée, j'avais déjà regretté de ne pas avoir interverti la durée de mon séjour avec celle plus longue passée Budapest, où le dernier jour avait été difficile.

Peut-être est-ce justement par contraste avec mon coup de déprime dans la capitale hongroise que j'ai tant apprécié l'autrichienne. Ou alors mon côté peu aventureux qui s'est exprimé, se sentant plus à l'aise dans une ville à l'atmosphère clairement d'Europe de l'Ouest, dans un pays dont je comprends quelques phrases (quand je fais un effort :P). Ou encore, c'est parce que je sentais la fin du séjour arriver, et avec elle l'urgence de profiter à fond des dernières heures à l'étranger. Oui, il y a peut-être tous ces facteurs personnels qui ont joué, en plus de la ville elle-même, pour me faire tant aimer les moments passés là-bas. En tout cas, c'est clairement pas grâce à mes rencontres : alors que j'avais été plutôt grégaire dans les autres villes, j'ai pas parlé à une seule personne à Vienne, en dehors des "hello / bye / danke schön, etc.". Mais après tout, une expérience s'apprécie avant tout à l'aune des sentiments qu'on a éprouvés, pas la peine d'en chercher les raisons pendant des heures... Et c'était simplement les jours les plus insouciants que j'avais passés (et que j'ai passés) depuis des mois, légèrement devant les meilleures heures de Prague.

La ville dégage à la fois une impression de calme, de grandeur, de modernité, de propreté et de dynamisme. On est entouré, dans le centre du moins, par des merveilles innombrables, mais rien ne parait écrasant. Le passé artistique monumental est évident partout, mais il se fond avec harmonie dans le moderne. C'est vraiment difficile à décrire... c'est comme si on pouvait croiser à tout moment Mozart ou Klimt dans le métro, en jeans, se rendant dans l'un des nombreux endroits underground genre Berlin, l'un trimballant une guitare électrique, l'autre des bombes de peinture :) Je trouve pas comment le dire autrement, j'ai trouvé ça alchimique. Et même, le reste de la ville, hors du centre, est super sympa. Alors ok on sent bien que c'est une ville riche, mais aussi les gens semblent vraiment cools et gentils. Bref, Vienne, faut y aller, sérieux !

Bon, j'arrête les descriptions fastidieuses, et je cite juste quelques-uns des petits plaisirs qui ont rempli ces 3 jours :

  • Visiter plein de musées. Ils sont vraiment super dans cette ville, je me suis jamais ennuyé et pourtant j'en ai fait quelques-uns. Souvent pas énormes, mais des collections super classes et présentées de façon moderne et agréable. Je sais maintenant que c'est comme ça que j'aime les musées. (Albertina : miam. Leopold : re-miam, surtout en sortant de l'exposition "Punk" du musée d'à côté, dans le génial Museumsquartier)
  • Manger un strudel accompagné d'un café viennois dans une superbe salle à la déco fin de siècle (l'avant-dernier :P), juste en face de la petite église baroque où le Requiem de Mozart a été joué pour la première fois.
  • Aller jusqu'au "château de Sissi", pour... faire le con avec les écureuils du parc. Le château et le parc pour le coup sont vraiment rasoirs, style un Versailles en plus petit, plus moche et plus ennuyeux (peut-être pas dedans mais je suis pas rentré). Mais ça fait un prétexte pour se balader un peu en dehors du centre et avoir une vue sympa sur la ville.
  • Aller admirer le bâtiment Secession. Même s'il était fermé le soir, c'est le premier truc que j'ai fait après m'être posé à l'auberge. J'y suis retourné le lendemain matin, sachant très bien ce que j'allais y trouver au sous-sol. La Frise Beethoven de Klimt, dans ses murs d'origine. Ca fait quelque chose... Comble du "je me la pète dans ma tête", l'apprécier avec la 9e symphonie sur les oreilles, choc artistique garanti ;) Après, c'était plutôt cool de voir que le reste du bâtiment continue à servir son but d'origine, à savoir exposer des artistes d'avant-garde. Sauf que j'ai vite déchanté en découvrant l'horreur d'expo qu'il y avait à ce moment-là... Ce qui fait forcément se poser des questions. Notamment "est-ce qu'il y a un siècle et quelque j'aurais eu la même réaction de rejet en voyant les travaux des premiers artistes de la Secession ?"...
  • Aller à l'opéra. Non je déconne, ça j'ai pas fait :(. J'imagine qu'il aurait fallu réserver un an à l'avance... Mais bon, tout l'été il y a des projections publiques d'opéras ou de ballets sur la place de l'hotel de ville, et ça j'ai fait. Plein de monde, ambiance sympa, entre stands de vins/saucisses et entrechats sur la Belle au Bois-Dormant de Tchaïkovsky. Mais pas de bol, le seul orage de mes vacances a eu lieu ce soir-là. Projection interrompue, grosse panique, trempé en 5 minutes ;)

Une petite dernière photo, spéciale pour Mitt. Même si je sais que sans y être allée elle est déjà amoureuse de la ville entière...

Bon, finalement j'en parlé autant que pour les autres villes :P

Album photo complet

page 1 de 2